Des jouets et des enfants.

Il y a les personnes qui sont minimalistes et célibataire, il y a ceux qui deviennent minimalistes en couple (un sur deux ou les deux) et cela demande des concessions supplémentaires. Et puis, il y a les parents qui ont l'espoir, beaucoup d'espoir, de devenir minimalistes. 

Un jouet par ici, un morceau de jouet par là, des dizaines de peluches, des livres à ne plus savoir quoi lire. Les parents minimalistes ont souvent pour modèle les approches dite de parentalité positive telle que Montessori. Ces approches se coupent aisément avec une philosophie de vie simple, délestée de tout superflus. 

Commencer une vie de famille épurée, demande sans conteste un art du dialogue, de la médiation et des décisions collégiales s'en suivent. Inclure tout le monde dans cette démarche est essentielle. Parce qu'il ne s'agit pas uniquement d'une démarche mais d'un véritable mode de vie, de pensée, d'état d'esprit. 

Chacun doit se sentir bien, aligné, et y trouver sa place. 

Pour commencer: Top 2 des erreurs à ne pas faire: 

1 - Faire le tri vous même et jeter des jouets sans en avoir parlé à vos enfants.

2 - Demander aux enfants de faire le tri sans faire soi-même un tri drastique dans ses propres affaires. 

L'idéal serait donc de commencer par expliquer ce qu'apporte une vie sans excès. 

"Regarde autour de toi, qu'est-ce que tu vois?" 

"Qu'est-ce que cela te ferais si tout était rangé?" 

"Lorsque l'on commencera à ranger, les livres par exemple, il y a des livres que tu aimes beaucoup et ceux là on pourra les mettre ici, et puis il y a des livres que tu aimes moins ou que tu ne lis plus. Que dis-tu si nous donnions ces livres là pour ne garder que tes livres préférées?" 

Bien sûr il y a les jouets où l'on accompagne l'enfant et puis il y a les jouets que l'on retrouve dans des oeufs surprises et qui ne nécessitent pas d'être discutés, parce que déjà oublié de l'enfant. 

Investir l'enfant dans son nouvel environnement lui permet de mieux l'intégrer, de se l'approprier. Si vous lui choisissez de nouvelles étagères n'hésitez pas à lui demander la couleur qui lui plaira. Certes il ne choisira peut-être pas le plus sobre, mais il faut tout de même qu'il investisse son espace et donc que cela lui plaise aussi. Vous ne pouvez pas priver un enfant de jouets mais vous pouvez en maitriser le nombre et la qualité. Plus vous avez de compartiments pour ranger plus l'esthétique de la pièce sera épurée et tout le monde y verra plus claire. 

De même pour les vêtements, et même les cadeaux ! 

Ensuite, être un parent minimaliste, c'est aussi montrer, accompagner son enfant à la découverte du monde. L'aider à voir le beau dans la simplicité, la nature, et même dans le laid. C'est lui ouvrir les portes d'un monde imaginaire inespéré.